La décentralisation

Celui qui contrôle la peur des gens devient le maître de leurs âmes. –Nicolas Machiavel

L’évolution d’une famille normale

Un parent doit être un tuteur et une rampe de lancement vers l’indépendance de son enfant. Au début une famille est centralisée, l’enfant dépends du parent pour se déplacer, se nourrir, être protégé, etc,. Viens un jour où il apprends à marcher, à manger seul et apprendre par lui-même les secrets de la vie. Très tôt le concept de règlements apparaît dans la vie de l’enfant. Dans un premier but pour sa sécurité et pour l’apprentissage des valeurs et normes sociales établis par les tuteurs du foyer. Les lois du foyer prépare l’enfant à son déploiement progressif dans une vie socio économique.

Dans un futur proche, il sera suffisamment mature pour décider par lui-même et ne plus dépendre du parent pour se nourrir et se loger. La première étape pour y arriver est l’indépendance financière. L’enfant devenu un jeune adulte se trouve un emplois se décentralise du nid familiale pour évoluer seul. Seul, c’est un bien grand mot…

Déploiement

Décentralisé des parents, un utilitaire prêt et au service de l’état. Qu’on le veuille ou non, ont est tous dépendant de l’état. L’état gère les ressources, les lois, les transports, le territoire, l’éducation et absolument tout. Quand on tente d’être en marge du système pour évoluer seul on est généralement pointé du doigt comme marginal ou pire comme conspirationniste.

Impôts et taxes obligatoires pour participé à la vie. Jusqu’en 2020, j’avais confiance au système. Le Canada est un pays libre et qui offre des possibilités illimités et une sécurité rassurante pour ses habitants. Aucune guerre, faible criminalité et des emplois à la tonne. Nourriture et eau disponible partout en tout temps et liberté individuelle stimulante. Aucune dictature!

Mars 2020

C’est l’arrêt totale, c’est la crise! L’état s’éteins, le population est confiné et séparé les uns des autres. Premier slogan propagé, sauvez la vie de vos grands-parents! Si l’état ferme tout! L’heure est grave, et j’y ai cru. J’ai respecté les règles, l’heure est grave ont va peut-être tous mourir c’est l’apocalypse en Italie et c’est rendu au Canada.

Interdiction d’aller voir ma famille sous peine d’amendes, mais l’état m’oblige à reprendre mon travail jugé essentiel avec des collègues qui sont eux jugés peu à risque, car un 2 mètres sera respecté selon l’état. Il faut repartir la machine! J’était la première vague de professionnels déconfinés comme employé dans un concessionnaire automobile. Essentiel, vraiment?

Mes collègues au département de l’esthétique étaient eux aussi jugés essentiels. Ont fait des remises à neuf sur des véhicules usagés pendant que tout le monde risque de mourir… C’est moi où ça aucuns sens? Les rues sont vides le matin, tout le peuple est confiné, les écoles sont fermés et moi je vais travailler au « Rush des pneus ». Les seuls clients qui se présentent sont des vieillards tannés d’être enfermés chez eux depuis des semaines et des gens dans le domaine médicale. Je vous rappel que nous devions sauvés nos grands-parents et ils se présentes pour faire changer leurs pneus d’hiver.

Et quand ça fini tout ça?

8 mois plus tard, j’arrive de faire l’épicerie avec mon masque parce que c’est rendu une lois ou un nouveau mode de vie. Personnes en est vraiment sûr.  Les gens se disputes facilement dans les allées. La plupart des gens ont perdu les habitudes de bienséances. J’arrive à peine à croire ce qui se passe dans mon pays.

Il y a les pros masques, ceux qui manifestes contre, j’ai des amis prisent avec des crises d’angoisse et problèmes psychologiques hanté par la peur d’attraper le covid-19. Les familles se brisent de plus en plus, les commerces font de plus en plus faillite. C’est épouvantable, 2020 durant mes 35 années de vie à été celle où j’ai perdu le plus. L’année record de décès dans mon cercle d’amis, mais aucun décédés du foutu covid-19.

Quel camp tu choisi maintenant?

Ok, vous nous avez protégé et ont vous en remercie tous cher état, mais pourquoi continuer à serrer la vis? Étrangement le covid-19 commence à rallier de plus en plus de marginaux. Les manifestations passent de centaines à des milliers de personnes. Les médias met de plus en plus d’efforts à les pointer du doigts comme étant des idiots, la sous race du peuple.

Attendez là, j’ai bien lu dans un journal financé par l’état que les manifestants étaient des cov-idiots! Ça fonctionne plus là, il n’y a pas juste des casseurs de vitres et des idiots, mais des médecins, des enseignants et vos payeurs de taxes cher état! Un médecin du privé sanctionné de ne plus parler sur les réseaux sociaux par l’ordre des médecins pour avoir dit son opinion ouvertement et qui n’était pas du même avis que l’état. Il a pourtant fait les mêmes études que vous. La chine ne nous ont pas que transmis un virus mortel, mais également la censure, suis-je en train de rêver ou cela se passe-t-il bien dans mon pays, le Canada?

La peur

Ça y est! Ils ont peur du virus, peur d’être ridicule avec un masque, peur de se regrouper ouvertement, peur d’oublier son masque dans l’auto, peur d’être seul, etc,.

Les niveaux de peur sont très variés, mais moi ce qui me fait vraiment peur de cette pandémie c’est les dommages collatéraux qui s’empilent les uns par dessus les autres. Dans le plus fort de la pandémie fin mars, ont a pu assister à la première crise d’angoisse mondiale collective.

Ont connais tous des gens dans notre entourage qui ont disparu à cause du covid-19. Arrêt de travail causé par des crises d’angoisses, un proche rendu un freak du nettoyage, votre femme qui ne veut plus sortir et ceux qui n’ont plus rien à dire d’autres que les statistiques de gens infectés quand on les rencontrent au dépanneur. Ils ne sont pas mort d’une grippe, mais sont mort de peur. Ils ne font plus de choix en fonction de leurs désirs, mais en fonction de leurs peurs.

Que se passe-t-il dans mon pays? Dans le monde? Les gens se révolte un peu plus chaque jour. Sommes-nous à un tournant majeur dans l’histoire où le peuple se soulèvera majoritairement pour s’affranchir de l’état comme un oiseau qui quitte le nid pour voler de ses propres ailes?

Je vous suggère la lecture du Prince de Nicolas Machiavel. Comment les princes du monde gouvernent et contrôle la masse.